La Roseraie

La Roseraie

La Roseraie à MONDORF Domaine Thermal

 

Ce jeudi 16 juin 2016, la nouvelle Roseraie du parc thermal de Mondorf-les-Bains sera inaugurée en présence de nombreuses personnalités ainsi que de Madame Florence André, petite-fille d’Edouard François André, architecte-paysagiste et créateur du parc thermal en 1886.

A cette occasion, une nouvelle création du rosiériste Jean-Lin Lebrun (Mela Rosa) sera baptisée.

 


 

LUXEMBOURG, LE PAYS DES ROSES


Une réputation mondiale, à l’époque, …

Début du XXe siècle, les roses cultivées à Luxembourg ville et ses alentours, étaient exportées dans le monde entier. Jusqu'à 10 millions de plantes quittaient chaque année les roseraies luxembourgeoises pour aller fleurir, entre autres, les parcs princiers, royaux et présidentiels. De nombreuses variétés de l'époque portaient des noms de têtes couronnées entre autres dans les jardins royaux des Pays-Bas, impériaux de Rio de Janeiro et les jardins du tsar de Saint-Pétersbourg.

Les rosiéristes luxembourgeois étaient des travailleurs indépendants. Les plus connus étaient Jean Soupert et Pierre Notting. Ils étaient à la fois horticulteurs et chefs d'entreprise qui utilisaient beaucoup de main-d’œuvre pour exploiter leurs plantations, dont la superficie pouvait atteindre un total de 100 hectares. La plupart des roseraies se trouvaient au Limpersberg, mais il y en avait aussi à Beggen, Dommeldange, Walferdange et Strassen.

A cette époque, la rose représentait un facteur économique national. Les roses du Luxembourg furent jadis les premiers produits d'exportation du pays. Il y a plus d'un siècle, le Luxembourg était surnommé le "pays des roses" grâce à ses roseraies de renommée mondiale, qui recelaient plus de 260 variétés de roses.
Différents événements ont mis fin à l'âge d'or de la rose luxembourgeoise : la Première Guerre Mondiale avec l'interruption des chemins de transport, les difficultés financières de la clientèle, mais aussi l'embargo politico-économique. Ensuite vint la récession économique qui obligea les rosiéristes à diminuer les surfaces à moins de 10 hectares en 1939.

Références :
www.patrimoine-roses-pour-le-luxembourg.lu
www.rousefrenn.lu

 


 

LE PARC DU DOMAINE THERMAL

 

130 ans d’histoire, à cheval sur deux frontières

Conçu par l’ingénieur paysagiste Edouard André au XIXe siècle et mitoyen du Domaine Thermal de Mondorf-les-Bains, le parc thermal de Mondorf sert également de galerie d'art pour des sculptures :
« Tulipe » Frantz Kinnen ; « La lionne et les lionceaux » Arthur Artiomi Lavrientivitch Aubert ; « La fille aux roses » Jean Mich ; « Affranchissement » Lucien Wercollier ; …

Le parc communal est un parc anglais inauguré en 1886 par l'ingénieur paysagiste Edouard André et constitue un véritable écrin de verdure en plein centre-ville. Le parc a une superficie de 45 ha et est composé de massifs d'arbres, d'arbustes et plantes, de parterres fleuris, de grandes pelouses.

C'est un endroit magique pour les enfants et les grands. Vous y trouvez le pavillon de la Source Kind avec son Fligermusee et ses expositions artistiques, l'Orangerie, lieu idéal pour des cérémonies dans ce cadre naturel verdoyant situé sur la frontière entre Luxembourg et la France, le Waasserhaus avec son cinéma public aux équipements ultra-modernes, et l’espace de loisirs avec son Easy Golf et ses pédalos.

 


 

PRÉSENTATION DE LA ROSERAIE


Un écrin fleuri dans le parc, unique au Luxembourg

C’est en 1958, sous l’impulsion de la Fédération Horticole professionnelle luxembourgeoise que la Roseraie a été aménagée pour valoriser le parc. La roseraie a été réalisée en plusieurs étapes, la première partie a un tracé classique, dont le grand avantage est de dérouler dans un terrain en pente. La deuxième est d’une conception plus libre et plus dégagée avec des massifs de rosiers répartis le long des pelouses. La vue d’ensemble est ravissante. La Roseraie constitue un joyau du parc et attire un nombre croissant de visiteurs.

« La Roseraie de Mondorf-les-Bains, aménagée avec art dans le coin le plus ravissant du parc, fait revivre l’ancienne réputation du « pays des roses » et constitue un hommage multicolore, varié et attrayant à la reine des fleurs. » Extrait du petit livre édité fin des années 50 par Mondorf-Etat à la création de la Roseraie.

L’aménagement d’une roseraie est une création continue et demande une lutte sans fin contre les maladies et les parasites. Si un rosier devait disparaitre, les jardiniers de MONDORF Domaine Thermal avec l’aide de spécialistes, mettront leur savoir-faire en commun pour retrouver une variété plus résistante au sol et au climat de Mondorf-les-Bains.

Automne 2013 : lancement du chantier de rénovation

La Roseraie était la plus grande partie du parc à revoir. Les instructions étaient de redonner à cette partie du parc son cachet d’antan, dans le respect du travail initial d'Edouard André.

La nouvelle Roseraie émerveille ! Avec plus de 250 variétés de rosiers sélectionnées avec soin, dont plusieurs luxembourgeoises de plus en plus rares, la Roseraie du parc thermal s’étend sur plus de 15.000 m2 et recèle également de très belles roses anglaises de la collection David Austin. Les surfaces de massifs ont été multipliées par trois dénombrant actuellement avec plus de 3.000 rosiers

Remerciements

Cette inauguration de la Roseraie est l’occasion de souligner le travail de l'équipe du parc – les nombreux jardiniers et paysagistes de nos équipes, dirigée par Romain Schneider, responsable du Parc. Nous remercions spécialement Alexandra Jansen (Les Jardins d’Alexandra), Michaël Marriott (David Austin Roses) et Jean-Lin Lebrun (Mela Rosa) pour leur participation.

Visitez la Roseraie de Mondorf Domaine Thermal vous y découvrirez un endroit plein de charme dans le calme de la nature aménagée pour le plaisir des yeux.

 

 

>> Dépliant Roseraie