Notre histoire

 

Si Mondorf Domaine Thermal est aujourd’hui considéré comme la référence en matière de thermalisme au Luxembourg et dans la Grande Région, son développement remonte aux années 1840. Le village a certes connu avant cette date de nombreuses péripéties, notamment à cause de sa localisation stratégique aux frontières allemandes et françaises ainsi que de sa situation aux abords de la Moselle. Cependant, son véritable essor est, lui, dû à un concours de circonstances plutôt heureux.

Le hasard fait parfois bien les choses

Sous la domination hollandaise, le pays et la région doivent faire face à un grand nombre de taxes, notamment une taxe exorbitante sur le sel en provenance des Pays-Bas. Cette taxe était si élevée que les éleveurs luxembourgeois se trouvaient dans l’impossibilité de saler leurs viandes. Il en découla une situation de pénurie et de famine.

Afin de pouvoir contourner le monopole batave et de faire face à ce problème majeur de manière efficace, la Société pour la Recherche des Ressources Naturelles a été créée, avec pour objectif la prospection du sous-sol luxembourgeois, à la recherche de sel de gemme.

Après de premiers forages infructueux, un sondage est entrepris sur une suggestion du notaire de Mondorf de l’époque, Maître J.P. Ledure, au pied du Galgenbierg de Mondorf, d’où suintait un filet d’eau rougeâtre et saline. Ce forage à plus de 700 mètres de profondeur, ne mènera pas au sel de gemme espéré, mais aboutit en 1841 à une importante source tiède, fortement minéralisée. Le notaire Ledure y voit l’idée d’une exploitation à des fins curatives. Une société des Bains de Mondorf a vite vu le jour. Dès 1847, avec la collaboration du Docteur Nicolas Schmit, les premiers curistes arrivent à Mondorf.

Amélie Ledure, la première curiste

C’est d’ailleurs la fille du notaire Ledure, nommée Amélie, alors âgée d’une vingtaine d’années qui fut la première curiste de ce qui allait devenir le Domaine thermal de Mondorf-les-Bains. Au fur et à mesure, Mondorf attire une clientèle internationale. La guerre de 1870 met cependant temporairement fin à cet essor fulgurant.

En 1879, la localité de Mondorf prend la dénomination officielle de Mondorf-les-Bains et les choses s’enchaînèrent. L’Etat luxembourgeois devient propriétaire du centre thermal et celui-ci renoue avec le succès. Les investissements vont bon train. Le pavillon de la source Kind va être construit, la Pergola, la salle des fêtes, l’Orangerie ainsi que la première piscine couverte du pays y voient le jour.

Edouard François André se charge en 1886 de la conception du parc thermal pour offrir aux curistes un espace de détente et de calme supplémentaire.

Boire et déboires

En 1910, un énorme événement contribue à assurer la renommée de Mondorf-les-Bains. Cet événement n’a pas de lien direct avec le thermalisme, mais contribuera à faire rayonner Mondorf de manière spectaculaire. Il s’agit de la semaine de l’aviation, qui réunit tous les pionniers européens de la discipline au Luxembourg. Plus de 100 000 visiteurs se déplacent et découvrent le centre thermal par la même occasion. Pour commémorer cet événement, le musée de l’aviation est installé dans les anciens bâtiments de la source Kind. Le succès que connaît alors le thermalisme laisse présager de beaux jours au centre thermal de Mondorf. C’est sans compter avec la crise économique des années 1930 et des aléas dus aux deux grandes guerres auxquelles se verra confrontée la première moitié du XXe siècle.

Dans les années 1950 à 1958, l’aménagement d’un Centre de réhabilitation physique et d’une section pour la physiothérapie est entrepris sur les installations de l’ancien centre thermal. La piscine ouverte de Mondorf-les-Bains vient compléter l’offre des loisirs de la ville.

La loi visant à autoriser le gouvernement à construire un nouveau centre thermal à Mondorf est votée en 1979 et les travaux ainsi que le forage de la nouvelle source thermale Michel Lucius débutent. Tandis que le centenaire du centre thermal est célébré en présence du couple grand-ducal en 1986.

Vendredi 29 avril 1988, 14h30

Le président du conseil d’administration du centre thermal et de santé de l’époque, Monsieur Marcel Reimen, inaugure, après près de dix ans de travaux, les installations du nouveau Domaine Thermal de Mondorf-les-Bains, sous la forme que nous connaissons aujourd’hui. 7000 personnes assistent à son ouverture publique le 1er mai 1988. Les espaces Wellness & Fitness représentent une innovation importante. L’offre en matière d’hébergement et de restauration est considérablement développée. Nulle part ailleurs dans le Grand-Duché, un endroit offre une telle multitude de possibilité pour la remise en forme, le bien-être et le thermalisme. Les clients affluent de toute part. MONDORF Domaine Thermal connaît une renaissance spectaculaire. D’emblée la piscine thermale fait office d’aimant et confère une unicité très prisée du public à l’ensemble du domaine.

Le fitness se démocratise

Au début des années 1990, le centre thermal pouvait comptabiliser 5700 curistes, un record. La philosophie était déjà à l’époque d’élargir les compétences du centre pour offrir des services innovants en matière de Wellness & Fitness, mais aussi en ce qui concerne l’hôtellerie et la restauration. Le fitness et le sport individuel ou collectif en salle commencent à connaître un intérêt grandissant, suite à la vague de l’aérobic et des stars américaines qui s’y prêtent. Le phénomène touche aussi l’Europe et le Luxembourg pour évoluer aujourd’hui vers une pratique plus orientée vers la santé et le bien-être que pour la performance pure.

Sous la présidence d’Affi Scherer, bon nombre d’œuvres d’art viennent orner le parc thermal et ses environs. Des peintures de Moritz Ney, Gast Michels, Nico Thurm ou encore Fernand Roda viennent décorer les couloirs des bâtiments.

Les anciens thermes datant de 1925, construits dans un style « Beaux Arts » furent complètement rénovés en 2001, sous l’impulsion des architectes Nico Steinmetz et Arnaud de Meyer pour abriter aujourd’hui la Brasserie Maus Kätti, de nombreuses salles et salons pour l’organisation de conférences ou de séminaires ainsi que la Direction et les services administratifs du centre thermal.

Des années 2000 à nos jours

De travaux d’aménagement et de rénovation sont entrepris ici et là, de manière à offrir en permanence des infrastructures de haut niveau aux curistes et aux clients. Parallèlement l’intérêt pour un mode de vie sain et le thermalisme semble s’ancrer toujours plus dans les mœurs de la société et constituer une priorité aussi bien au niveau des pouvoirs publics que de la population.

Parmi les travaux engagés, les plus notoires sont ceux en 2002 qui aboutissent à la rénovation du bâtiment de L’Orangerie et à la création, à proximité immédiate du bâtiment, du jardin à la française. L’ensemble offre dorénavant des espaces intérieurs et extérieurs ouverts, lumineux, harmonieux et raffinés, dotés des infrastructures les plus modernes pour l’organisation des banquets et réceptions.

Des terrasses aux abords de la piscine thermale sont aménagées en 2011 pour offrir aux visiteurs des moments de détente en plein air et contribuent à conférer un air de plage et de « dolce vita » au domaine.

En 2015, le Mondorf Parc Hôtel****SUPERIOR est totalement rénové. Il abrite désormais 108 chambres et suites aménagées dans un style, moderne, confortable et contemporain. Les espaces extérieurs Wellness sont totalement repensés et fêtent une renaissance remarquée. L’espace sauna compte désormais 11 saunas dans un environnement de verdure idyllique procurant le sentiment unique de pouvoir se délasser au cœur même du parc thermal.

La nouvelle Roseraie du parc thermal est inaugurée le 16 juin 2016 en présence de nombreuses personnalités dont Madame Florence André, petite-fille d’Edouard François André, créateur du parc thermal en 1886.

L’année 2018 voit le restaurant 36° avec un nouveau concept de cuisine self-service, axé principalement sur la santé, remplacer le Club Lounge et le Mondorf Parc Hôtel **** obtient la classification **** SUPERIOR.

En janvier 2020, la Brasserie Maus Kätti rouvre ses portes après quelques mois de travaux de de réaménagement pour proposer outre une cuisine de type brasserie, alliant saveur et équilibre, de la viande maturée à point grâce à la nouvelle cave à maturation de la brasserie.

Depuis février 2020, Mondorf Parc Hôtel **** SUPERIOR est labellisé par Ecolabel niveau OR pour sa gestion écologique et ses pratiques respectueuses de l’environnement, comme : le tri sélectif des déchets, des économies d’énergies, l’emploi des produits bio et/ou du terroir.

L'avenir du Domaine Thermal se construit aujourd'hui

En 2020, la Chambre des Députés à donner son feu vert pour l’agrandissement et la rénovation du Domaine Thermal à Mondorf. Rien ne s’oppose désormais à l’investissement des 135 millions d’euros, destinés à la modernisation et la mise en conformité des installations. Ces investissements, soutenus par l’État luxembourgeois, mais aussi la Caisse Nationale de Santé et le Domaine Thermal lui-même, constituent une étape indispensable au développement du Centre thermal, dont la mission première consiste à procurer des services de bien-être et des soins de santé de qualité à sa clientèle et aux curistes.